Français

KURDISTAN AU FÉMININ – ROJAVA : UNE ÉCONOMIE EN TEMPS DE GUERRE

SYRIE / ROJAVA – Les Kurdes syriens et leurs alliés arabes qui œuvrent pour pérenniser le modèle politique mis en place dans la région autonome de la Syrie du Nord et de l’Est sont acculés de toute part. Ils doivent faire face aux attaques militaires turco-jihadistes, soutenues explicitement par l’OTAN et l’Occident ainsi que la Russie d’une part, aux tentatives de liquidation de leur autonomie par le régime central syrien d’autre part. Ils font également face aux attaques visant directement leur économie.  lire la Suite >>>


Diaspora Kurde

Institut kurde de Paris

Au cours de leur histoire mouvementée les Kurdes ont connu une série de déportations qui aboutirent à la constitution de nombreuses colonies kurdes, parfois à des milliers de km. du Kurdistan. lire la Suite >>


Institut kurde de Paris

Qui sont les Kurdes ?

D’où viennent-ils ? Les historiens s’accordent généralement pour les considérer comme appartenant au rameau iranien de la grande famille des peuples indo-européens. Aux temps préhistoriques, des royaumes ayant pour nom Mittani, Kassites, Hourites ont régné sur ces territoires montagneux situés entre le plateau iranien et le cours supérieur de l’Euphrate. Au VIIème siècle av. J.C., les Mèdes, qui sont aux Kurdes ce que les Gaulois sont aux Français, fondèrent un empire qui en l’an 612 av. J.C. conquit la puissante Assyrie et étendit sa domination à tout l’Iran ainsi qu’à l’Anatolie centrale. Cette date de 612 est d’ailleurs considérée par des Kurdes nationalistes comme le début de l’ère kurde. lire la Suite >>>

Institut kurde de Paris

La population kurde

Il n’y a pas de statistiques officielles et fiables sur l’importance numérique des Kurdes dans les Etats du Proche-Orient où ils vivent.

Les estimations courantes se basent sur les statistiques relatives à la population de chaque département ou gouvernorat faisant partie de l’aire de peuplement à forte majorité kurde.  Au chiffre ainsi obtenu, on ajoute une estimation de la population kurde vivant dans les autres régions du pays – hors du Kurdistan. lire La Suite >>>


À propos de la langue kurde

Le kurde, langue indo-européenne, appartient au groupe nord-occidental des langues iraniennes. Le kurde se répartit généralement en trois grands groupes, le kurde septentrional ou kurmandji, le kurde central ou sorani et les dialectes kurdes méridionaux. Le kurde sorani est écrit au moyen de l’alphabet arabe tandis que le kurde kumandji s’écrit en alphabet latin.

Lire La Suite    >>>>


Le Gouvernement Régional du Kurdistan (KRG) est basé à Erbil, capitale de la Région du Kurdistan et administre les gouvernorats d’Erbil, de Souleymanieh, de Dohouk ainsi que d’autres zones. Il est constitué de 22 ministères.     Lire la Suite >>>


Presque 18 mois après la demande formulée par la Représentation du Kurdistan-Irak à M. Pierre Lellouche, lors d’une rencontre à l’Assemblée Nationale, nous sommes heureux de vous annoncer la création de ce groupe. Lors de cette rencontre un texte présenté par notre Représentation sur le 25ème anniversaire du génocide kurde et publié simultanément le 16 mars 2013 par Le Monde et International Herald Tribune a été également signé….                                               Lire la suite  >>>


 par M. Lellouche.

Dersim: l’offense redoublée d’Erdogan

Publié par Laurent Leylekian

Il est excuses plus insultantes encore que l’offense qu’elles sont censées racheter. En matière d’obscénité politique, force est de reconnaître que le Grand Turc vient de repousser les limites: Selon plusieurs dépêches de presse de son pays, Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre a récemment déclaré : “S’il y a des excuses à présenter au nom de l’Etat (…) je voudrais présenter mes excuses et je présente mes excuses” à propos des massacres de masse commis en 1938 par l’armée de la République kémaliste naissante dans la région reculée du Dersim. Lire la suıte…


La Turquie coupable du génocide perpétré à Dersim en 1938


Dans le cadre de leur projet de construction d’une nation turque, les nationalistes turcs ont mené une sanguinaire campagne contre les éléments non-turcs et non-musulmans de l’empire. La première guerre mondiale a servi de prétexte aux Jeunes Turcs, puis au gouvernement turc, pour éliminer la communauté arménienne.    Lire la suite>>>


Dersim: la Turquie sur le chemin de la repentance

29 novembre 2011
http://istanbul.blog.lemonde.fr/[/b]

“S’il y a des excuses à présenter au nom de l’Etat, alors je présente mes excuses”. Par ces mots, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a reconnu officiellement les massacres du Dersim commis par l’armée turque en 1937-38, au cours d’une campagne de répression particulièrement sanglante. “L’incident le plus tragique de notre passé récent”, selon Erdogan, qui répondait à une demande de son opposant Kemal Kiliçdaroglu, qui demandait que “la Turquie affronte son passé”.    Lire la suıte …


Nationalrat
Conseil national
Consiglio nazionale
Cussegl naziunal


11.2023 n Pétition Parmaksiz Ismail. Reconnaissance du génocide au Dersim, ancienne province de Turquie 1937/38

Rapport de la Commission de politique extérieure du 31 octobre 2011


Réunie le 31 octobre 2011, la Commission de politique extérieure du Conseil national a procédé à l’examen préalable de la pétition visée en titre, déposée le 4 juillet 2011 par M. Ismail Parmaksiz. Lire la suıte…..


TURQIE C’EST VRAIMENT CRIMINALE

Posted by le figaro on 25/2/2011, 13:14:53

abdullah Gül : «Le monde ne s’arrête pas à l’UE»

Mots clés : adhésion à l’Union Européenne, G20, Conseil de l’Europe, EUROPE, TURQUIE, Abdullah G, l

Par Pierre Rousselin
27/01/2011 | Mise à jour : 08:17 Réactions (147)
Abdullah Gül: «La Turquie est totalement opposée à l’existence d’armes nucléaires dans la région. Nous voulons résoudre ce problème par la diplomatie, plutôt que par la guerre, comme dans le cas de l’Irak.» (Crédits photo: Jacques Denier/Parlement Européen)


Rodrigue KpogliRéférence : http://juliette.abandokwe.over-blog.com/article-afrique-les-larmes-ne-sont-pas-une-arme-76356015.html
29 mai 2011

Cela sert-il à quelque chose de mourir pour les Africains?
Cette question aussi abrupte et provocante qu’elle puisse paraître mérite d’être posée en ce moment où l’un des derniers résistants – certes avec ses faiblesses et ses contradictions – en la personne du président Laurent Gbagbo est entre les mains des ennemis de l’Afrique.   lire >>>


OBAMA

Obama-Soetoro et « les années de tous les dangers » [5] à Jakarta
Il est clair qu’Ann Dunham Soetoro et son mari indonésien, Lolo Soetoro, le beau-père du Président Obama, étaient très étroitement liés aux activités de la CIA visant à neutraliser l’influence sino-soviétique en Indonésie pendant « les années de tous les dangers » après l’éviction de Sukarno. Le Wayne Madsen Report a découvert que des agents de haut-rang de la CIA furent nommés officiellement et officieusement à des postes de couverture en Indonésie pendant la même période, des couvertures fournies, entres autres, par l’USAID, les Peace Corps et l’USIA (US Information Agency).   lire